Comment conserver les herbes aromatiques ?

Billet écrit par le
Comment conserver les herbes aromatiques ?

Thym, romarin, sauge, menthe, persil, basilic, ciboulette,… nombreuses sont les herbes aromatiques que l’on peut faire pousser chez soi. Un coin de jardin,  un pot sur un balcon ou sur la table de la cuisine, certaines de ces herbes ne demandent pas grand chose pour être heureuses. Et si on en profite en été en automne, c’est plus difficile de les avoir quand les températures baissent.

Voici donc quelques idées pour les conserver le plus longtemps possibles. Car on les aime ces herbes, elles donnent de la saveur à un plat, elles parfument les sauces et vinaigrettes….comme les cocktails !

 

Le séchage des herbes aromatiques

La méthode la plus efficace passe par le séchage, notamment pour le thym et le romarin. Pour cela, il convient de respecter quelques étapes:

Nettoyer & sécher

Après la cueillette, lavez vos herbes à l’aide d’un torchon propre humide. Cette méthode est moins agressive que de les passer sous un jet d’eau froide qui risque d’abimer les plantes les plus fragiles, voire d’altérer le goût de certaines. Elle permet en sus de vérifier les feuilles de plus près et d’enlever celles qui sont abimées.

Séchez-les ensuite soigneusement à l’aide d’un torchon.

 

Assembler

Vous devez ensuite former plusieurs petits bouquets dont vous nouerez la base à l’aide d’une ficelle de cuisine. Les plantes auront besoin d’espace pour sécher convenablement, évitez des donc de faire des bouquets trop touffus où l’air ne passera pas bien.

 

Attacher & patienter

Attachez vos bouquets, la tête en bas, dans une pièce assez sombre, sèche mais assez ventilée.

Trouver le bon endroit, c’est là la principale difficulté ! Pourtant c’est une des clés du succès. Il faut que les herbes soient à l’abri de la lumière directe car celle-ci peut abimer les feuilles : les brûler ou les faire pâlir. Une pièce sèche va permettre aux plantes de sécher plus vite, l’humidité allant s’évaporer naturellement. Et enfin ventilée pour permettre la circulation de l’air.

Les herbes aromatiques vont mettre entre quelques jours et quelques semaines à sécher correctement, selon la pièce, le climat, la variété… Il faut donc les surveiller de temps en temps, quand les feuilles sont bien sèches c’est prêt ! Notez que si elles commencent à tomber de la tige, c’est sûrement un peu trop tard…

 

 

Que faire de ces herbes une fois sèches ?

Vous êtes maintenant en possession de jolies herbes séchées, bravo ! Voici comment faire pour les conserver:

Tout d’abord, séparez les feuilles des tiges. Ensuite vous pouvez les conserver entières ou mixées, seules ou assemblées. Elles se gardent très bien dans des pots en verre ou en porcelaine, dans un placard à l’abri de la lumière. Elles se conservent ainsi plusieurs mois, l’assurance d’en profiter toute l’année ! Facile !

 

Et sans pièce pour les faire sécher, comment fait-on ?

Alors voilà, vous avez profité d’un rebord de fenêtre pour faire pousser du basilic, mais aucun espace chez vous ne répond aux critères mentionnés ci-dessus. Pas question pour autant de regarder son pot se flétrir à mesure que les températures baissent !

Vous pouvez utiliser un micro-onde pour les faire sécher, mais prudence : le risque de les faire brûler est grand ! Il faut donc y aller petit à petit.

Les étapes de nettoyage et séchage sont les mêmes. Déposez ensuite les herbes entre deux feuilles de papier absorbant et mettez-les dans le four à micro-onde, mettez-y un petit ramequin d’eau, puis mettez-le en route sur un programme doux en y allant petit à petit et en vérifiant à chaque fois l’état des feuilles. Ne dépassez pas 3 minutes de séchage.

Conservez-les ensuite dans un bocal.

 

 

Et sans micro-onde ?

Pas de micro-onde chez vous? Il vous reste la congélation ! Entières ou hachées, déposez vos herbes à plat sur une assiette ou un plateau, laissez passer une nuit au congélateur. Le lendemain, emballez vos herbes par petites quantités, bien à l’abri du givre, dans des pots ou des sacs de congélation. Vous les conserverez entre 2 et 6 mois.

 

Et sinon ?

Sinon vous pouvez réaliser du pesto, parfumer des huiles, aromatiser du gros sel, faire des sirops…

Vous avez d’autres idées ? D’autres techniques de conservation ? Partagez-les en commentaire !

 

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner aux commentaires de cette recette  
Me notifier des
En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Ces cookies sont utilisés pour vous apporter une expérience plus personnalisée de nos services.